sommeil

Le sommeil en question.

Question de Karim H. de Clichy à l’attention de notre psychologue Abou MEZZIANE :

« Depuis plusieurs semaines, j’ai du mal à trouver le sommeil et cela joue sur ma relation avec mes proches. Que dois-je faire ?

INews : Cher Abou MEZZIANE, comment peut-on aider Karim ?

Abou MEZZIANE : Il faut savoir que notre corps est soumis à des rythmes et il faut les suivre. Allah dans sa très grande miséricorde, nous a apporté un outil : la Salat. Elle nous rappelle que nous ne sommes pas en dehors de toute temporalité. Et le coucher est un moment essentielle, c’est le moment où le corps recharge ses batteries et il faut donc écouter son corps.

INews : Cela veut-il dire qu’il doivent se coucher à 20h ?

A M : Bien sur que non ! Sauf s’il en ressent le besoin. Cela veut dire qu’il ne faut pas lutter lorsque le sommeil arrive. Et ce moment varie, selon chaque individu. Dans nos sociétés modernes, nous sommes souvent happer par le monde extérieur : télévision, appel téléphonique, travail à la maison, etc… Et ce monde extérieur peut très souvent nous faire rater le train du sommeil.

INews : Et que se passe-t-il si on le rate ?

A M : Si vous le ratez, vous restez à quai à attendre le suivant ! Et vous accumulez de l’excitation, du stress, de la fatigue, qui peuvent entraîner une mauvaise qualité du sommeil.

INews : Que faut-il faire, alors ?

A M : Il faut essayer d’avoir une vie rythmée et la prière en temps et en heure, y contribue. De plus, évitez toute excitation avant d’aller se coucher. C’est-à-dire se « déconnecter » des objets connectés : éteindre la télévision au moins une demi-heure avant le coucher, laisser le téléphone dans une autre pièce que la chambre ; les mails du patron peuvent attendre, différer les jeux sur la tablette. Cette phase vers l’endormissement doit-être le plus  au calme possible. Et vous verrez, que naturellement, vous glisserez vers le sommeil paradoxal, en faisant de beaux rêves, Inch’ALLAH !

INews : Y a-t-il d’autres facteurs à prendre en considération ?

A M : Bien évidemment ! Le premier, la nourriture. Eviter de manger trop et trop gras, prenez le temps de bien digérer. Le deuxième, votre environnement : la température dans la chambre, la qualité du matelas, les ronflements de votre conjoint, etc…

INews : Le manque de sommeil de Karim peut-il être lié à des facteurs psychologiques ?

A M : C’est possible mais qu’à partir de son mail, il est difficile de l’affirmer. Il faudrait dialoguer avec lui pour essayer de déterminer si son manque de sommeil est lié à des phénomènes psychologiques plus profonds. En tout cas, ces petits conseils ne peuvent que lui faire du bien et puis si ses troubles continuent, je lui conseillerai de consulter.

INews : Merci, Cher Abou MEZZIANE et à très bientôt, pour une nouvelle « question d’internautes ».

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *