guerre-civile-france2

Nous pousse t-on à la guerre civile ?

Quand depuis près de 15 ans, on parle toute la journée de l’islam et des musulmans dans les médias français avec un simplisme digne des auteurs du moyen-âge, on peut se demander si ce n’est pas l’affrontement entre les communautés que l’on vise. Lors du dernier débat télévisé entre les représentants de la Droite pour désigner le candidat à la présidence, sur deux heures d’antenne, une heure a été consacrée à la question de l’islam et des musulmans. Nul crainte de leur côté car si on parle aussi longtemps d’un sujet, c’est qu’on a décidé de ne rien faire ou qu’on ne peut rien faire. Alors, on parle de pain au chocolat, de burkini, de voile, de barbe, de halal….. serait-on en pays musulman ? Non. Nous serions dans un pays de culture judéo-chrétienne. Mais le voile ne dérangerait pas si nous étions de culture judéo-chrétienne, ni la barbe, ni le halal, ni le burkini…La culture judéo-chrétienne, comme la laïcité, défendent la liberté de croire et de se vêtir comme on le souhaite. Et si nous n’avions à faire qu’à quelques laïcards soixante-huitards qui regrettent de ne plus pouvoir revivre ce qu’ils ont vécu ? Ils ont rêvé ; ils ne rêvent plus et font cause commune avec les extrémistes de droite. Quelle belle ironie de l’Histoire !

Le poison de la haine que l’on distille dans le pays peut être lourd de conséquences.

Et quand ce n’est pas les politiques qui font ce travail de division entre les Français, ce sont des journalistes ou des écrivains qui ont le courage de faire porter le chapeau de la crise, et donc de l’insécurité, aux populations musulmanes qui, chacun l’admet, sont parmi les moins favorisées. Quand des intellectuels comme Zola s’attaquaient aux puissants, ceux d’aujourd’hui, les plus médiatisés, s’attaquent aux plus faibles.

Les musulmans de France ont en réalité beaucoup de mérite de garder leur calme malgré ce sentiment d’injustice, ce sentiment d’être insulté à longueur de temps, que l’amalgame honteux soit fait entre leur religion et les actes terroristes barbares. Pas de repentances crie Zemmour, alors qu’il demande sans cesse aux musulmans, français comme lui, de se justifier des actes terroristes. Mais la haine du musulman, ça rapporte semble t-il, à en voir les succès dans les librairies !

S’ils réussissent à monter les Français les uns contre les autres, ils devront rendre compte à l’Histoire car ce seront eux qui auront livré la France aux autres grandes puissances et aux pays émergents qui n’attendent que cela de voir les enfants de France se diviser et, pire, s’affronter.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *