islam

La lutte contre le terrorisme vue par Sarko.


Claire Chazal reçoit Nicolas pour qu’il nous explique ce qu’il a compris du terrorisme.

Claire Chazal : Pour lutter contre le terrorisme, que faisons-nous Nicolas ?

Nicolas : Et bien ! Je vais vous le dire Madame Chazal ! D’abord, « Vous en avez assez, hein ? Vous en avez assez de cette bande de racaille ? Eh bien, on va vous en débarrasser ! »

C. C : Comment ?

N : « On va nettoyer au Karcher la cité. On y mettra les effectifs nécessaires et le temps qu’il faudra, mais ça sera nettoyé ». « Ceux qui ne respecteront pas la loi, on les tapera durs… »

C. C : Mais Nicolas, avec près de 13 000 suppressions de postes dans la police, on fait comment ?

N : Vous êtes sûr ? Bon, on va faire pareil qu’avant mais avec 13 000 policiers en moins !

C. C : Et cela va marcher ?

N : Il n’y a pas de raison. C’est juste une question de volonté !

C. C : Et pour le terroriste de Nice, on fait comment ?

N : « Que l’ensemble des personnes fichées S fassent l’objet d’une analyse précise, et que les étrangers qui en font partie soient mis dehors en urgence absolue. Que ceux qui présentent un risque de radicalisation portent un bracelet électronique ou soient placés en centre de rétention ».

C. C : Mais Nicolas, dans le cas qui nous concerne, le terroriste n’était pas fiché S ! Alors, qu’est-ce que l’on fait ?

N : Et bien ! On a un problème ! Mais ne vous inquiétez pas je vais trouver une solution ! C’est bon, je l’ai ! On va enfermer tous les musulmans dans les fameux centres de rétention.

C. C : Mais Nicolas, vous imaginez le nombre de centre qu’il va falloir créer ! Et avec quel argent ?

N : On va faire comme les terroristes, on va demander un prêt.

C. C : Mais on est déjà endetté. Et Bruxelles, Angela, le pacte de stabilité et les 3 % ?

N : Ah ! Oui ! J’avais oublié. Bon ! On va les enfermer dehors. Cela coûte rien, c’est gratuit !

C. C : Très bien ! Alors, en ce qui concerne la consultation de sites faisant l’apologie du terrorisme ?

N : Madame Chazal, il faut être ferme ! Il faut demander à Free de leur couper l’accès à internet !

C. C : Mais, si on les empêche de surfer, comment on va les surveiller ?

N : Pour surfer, Madame Chazal, on n’a besoin que d’une bonne planche ! Ah ! Ah ! Ah ! Je plaisante évidemment, Madame Chazal ! On va les surveiller grâce aux RG !

C. C : Mais vous les avez supprimé !

N : Ah ! Oui ! J’avais oublié. Faîtes moi penser, si je reviens au pouvoir, à les réengager !

C. C : Merci, Nicolas, pour cette interview !

N : Je vous en prie, Madame Chazal.

Toute ressemblance avec des personnes existantes serait purement fortuite. CR7.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *