benzemaaaaaaaaa

La France Black, Blanc, Beur. C’est fini ? 3

La polémique ne s’arrête pas et tant mieux ! Le débat sera toujours meilleur que la léthargie dans laquelle est plongée la France. On attendait avec impatience les propos de Karim Benzema et ils nous ont pas déçu. Le joueur du Réal s’est confié au quotidien espagnol Marca :

« Deschamps a cédé sous la pression d’une partie raciste de la France. Il faut savoir qu’en France le parti d’extrême droite est arrivé au deuxième tour des dernières élections. Mais je ne sais pas si c’est une décision individuelle de Didier, car je m’entends bien avec lui, et avec le président. Je m’entends bien avec tout le monde. » « Pour le moment, je suis tranquille, concentré sur mon club avec lequel j’ai gagné le maximum ». « La France va se rendre compte qu’elle a été injuste avec moi. J’ai déjà subi le contrecoup de la Coupe du monde 2010, mais l’Euro, c’est encore plus dur. C’est l’une des plus grandes déceptions que j’ai eues, sans aucun doute. Mais bon, il faut se relever et j’espère aller le plus loin possible dans ma carrière. On me critique beaucoup en France, moi, ma famille, mon entourage, mais si j’étais une mauvaise personne, mal conseillée, je n’en serais pas là aujourd’hui. Cinq années à Lyon, sept à Madrid, à gagner des titres. »

Quant à Eric Cantona, dans Libération, il s’est expliqué au sujet de ses propos dans le Guardian :

« J’attaquerai en justice tous ceux qui ont tenus des propos mensongers et insultants à mon égard. » . »Ils se sont servis de moi pour effacer l’ardoise et cette ardoise, c’est l’affaire des quotas. Ça leur permet d’éloigner ce souvenir dans l’esprit des gens. Des joueurs d’origine maghrébine, il y en a, là on parle terrain, c’est le plus souvent objectif. En dehors, en revanche, c’est subjectif : les dirigeants d’origine maghrébine ou d’Afrique noire, ils sont où ? Et les entraîneurs de Ligue 1 d’origine maghrébine ? Alors que ce sont eux qui forment les gamins ! Ils sont assez forts et compétents pour s’occuper des jeunes joueurs, et ils ne le sont plus quand ces mêmes joueurs passent professionnels ? »

 A propos de Deschamps qui souhaiterait l’attaquer en justice ? Il ajoute :

« Il paraît qu’il va m’attaquer en justice. C’est bien la première fois qu’il passera d’une position défensive à une position offensive, il verra si c’est si facile… Avec son agent et son avocat, ils ne seront pas trop de trois pour réfléchir et distinguer ce qui relève de la diffamation du fait de mettre le problème sur la place publique ».

Pour ceux qui veulent comprendre, cette affaire « Benzema, Ben Arfa »est très riche d’enseignement. Tout d’abord, on peut constater que le débat est difficile, la seule évocation d’une pensée différente soulève un tollé. Et l’on voit tout de suite arriver les empêcheurs de tourner en rond avec les blocages habituels, les slogans immuables : Laïcité, Communautarisme, Racisme anti-blanc,…

Fini la discussion ! Les mots clés ont été lâchés !

Et bien, non ! La discussion n’est pas close ! Ce n’est que le début ! Parce qu’il s’agit d’un sujet essentielle pour la France et les français. Et pas seulement, pour les français musulmans ! Il faut décloisonner la société française, casser les codes du colonialisme pour voir émerger une société libre, égale, fraternelle et multiculturelle.

Dans le fond de l’affaire, la question n’est pas de savoir si Deschamps est raciste. La vérité, tout le monde s’en fout ! Ce qu’il porte au plus profond de lui, il est difficile de le deviner et puis, tant que ce n’est pas exprimé de façon explicite, cela le regarde.

Le vrai problème : Ce sont tous ces blocages dans la société française. Blocages qui empêchent de voir émerger une élite arabo-musulmane. Une élite qui existe, et qui demande de la reconnaissance. On pensait que le monde du sport, le monde artistique était épargner car on avait un Zinédine Zidane, un Jamel Debbouze.

Et voilà, que cette histoire nous rappelle que non ! Que, ce que vivent des milliers de Mustapha, chaque jour dans le monde du travail ! Et bien, deux footballeurs professionnelles allaient le vivre : un racisme ordinaire, un racisme hiérarchique ! Pas d’évolution de carrière ! Lié pas à un manque de savoir faire; pas à un mauvais cirage de pompes mais lié à une origine, une couleur de peau, à une autre religion !

C’est notre façon de voir les choses, n’en déplaisent aux empêcheurs de tourner en rond qui refusent le moindre débat. Et pour ceux qui pensent sincèrement autrement, vous nous trouverez toujours à vos côtés pour débattre.

Charles Denier.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *