Finkielkraut n’aime pas les musulmans pauvres.

Décidément Finkielkraut n’aspire pas à la sagesse malgré son âge avancé. Toujours en quête du Buzz, il tient des propos outranciers regrettant lors de sa dernière frasque qu’un musulman pauvre soit élu maire de Londres et non un juif riche.

 » La victoire du musulman pauvre sur le Juif riche me laisse un goût amère ».

Pourquoi chez lui cette obsession de diviser Juifs et musulmans ? On dirait qu’il cache un bien mal acquis en détournant l’attention avec des sorties médiatiques qui ne laissent jamais rien de constructifs derrière elles. Serait-ce sa nomination à l’Académie française qui lui pèse ? N’est-il pas convaincu de l’avoir mérité ? Il est à craindre que les choses ne vont pas aller en s’améliorant pour l’intellectuel qui regrette un monde qui n’a jamais existé…

Abdul Kareem B.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *